Géographie Produire en France KrO Prépa CRPE 2013 I- Problèmes de définition A) Tourisme Tourisme: ensemble d’acteurs, de pratiques et d’espaces qui participent à la « récréation » des individus par le déplacement et l’habitation temporaire hors des lieux du quotidien. Du coup, et de manière plus générale, que ce soit par le tourisme ou une tout autre pratique, il n’y a pas d’identité qui, réciproquement et de manière quasi mécanique, ne mette aussi en cause l’altérité. De l’espace consommé à l’espace maîtrisé. - Vulcania : www.vulcania.com Isabelle Sacareau, Porteurs de l’Himalaya. 34Nous avons déjà montré comment, en son nom, était légitimé l’affirmation d’une norme touristique, fondée en partie sur la culpabilisation des touristes, voire leur infantilisation. Le marché ouvert, d’autres manuels suivront alors. NOTES La géographie du tourisme réflexion sur les objectifs et les pratiques en France On pourrait être surpris une tentative de définition de la démarche géographique soit présentée plus de trente ans après la parution des premières études consacrées par les géographes au phénomène touristique Peut-être est-ce … - Futuroscope : www.futuroscope.com Cela permet de distinguer le tourisme des loisirs, pris quant à eux dans le temps du quotidien. Radiographie du loisir en forêt, L’Harmattan, 1993. Un second travers tient à des appréciations, parfois implicites, mais qui participent à conditionner le regard que l’on peut porter sur lui. It presents the latest trends, especially the movement towards a “geographical approach of tourism”, and the essential elements of its heuristical perspectives: criticism of words through places, practice-centred approach, importance of the historicity of places. 8Cela dit, durant cette période, le tourisme demeure malgré tout globalement un sujet à la fois dominé et hétéronome. > Veille Info tourisme : www.veilleinfotourisme.fr Tout cela confirme que la responsabilisation des touristes est, à moyen terme, socialement, économiquement et encore humainement, préférable aux interdictions, comme le suggère du reste Knafou (2003). - L'Organisation mondiale du tourisme (OMT) : http://www2.unwto.org/fr, Le bassin méditerranéen est, de loin, la première région touristique du monde. Olivier Lazzarotti, Les Loisirs à la conquête des espaces périurbains, L’Harmattan, 1995. Les systèmes d'information géographique ou SIG sont des outils informatiques permettant d'acquérir, d'organiser, de gérer, de traiter, de représenter et de restituer des donn… This article analyses the emergence, the constitution and evolution of the research on tourism from the point of view of French geography and its relationships with other disciplines. Il contribue donc largement à alimenter la pression sur les littoraux et à provoquer leur artificialisation. Géographie du tourisme. Les pays du Sud et de l'Est méditerranéens, confrontés à de fortes croissances démographiques, bénéficient donc relativement peu des retombées du tourisme international qui pourrait contribuer à leur développement. Le motif du voyage n'importe pas : affaires, vacances, santé, ... Les loisirs ont des temporalités différentes : journée, soirée par … En particulier, elle peut changer ceux qui la font. Le tourisme d'hiver des origines, réservé aux élites européennes, a évolué vers un tourisme estival de masse. Olivier Lazzarotti, « Le tourisme, matière à penser de la science géographique  Â», Mondes du Tourisme, 1 | 2010, 7-16. Michel Chadefaud, Aux origines du tourisme dans les pays de l’Adour. Geographic segmentation is a process of grouping customers based on where they live. La problématique environnementale croise donc le politique et se noue encore dans l’existentiel, en limitant – ou plus exactement en tentant de le faire – l’accès possible à l’autonomie des habitants par les pratiques touristiques. Le tourisme balnéaire, c'est le tourisme des vacances au bord de mer.. Il constitue la forme de tourisme la plus répandue dans le monde. Les clientèles étrangères pèsent pour 15% environ du total des entrées. Nous leur sommes redevables à la fois de cette ouverture et de la réflexion engagée sur les relations entre tourisme et loisirs (Lazzarotti, 1995). AccueilNuméros1Chronique scientifiqueLe tourisme, matière à penser de ... Cet article analyse tout d’abord l’émergence, la constitution et l’évolution des études sur le tourisme, essentiellement du point de vue de la géographie française, le cas échéant dans ses relations avec les autres sciences engagées. Parti de là, il en présente les dernières tendances, représentées par le mouvement d’une approche géographique du tourisme et quelques-unes de ses perspectives heuristiques : critique des mots par les lieux, approche par les pratiques, importance de l’historicité des lieux. LA DÉFINITION DU TOURISME COMME CLASSE DE PHÉNOMÈNES GÉOGRAPHIQUES ... projet renouvelé de lecture géographique. Et cela s’observe couramment : c’est, par exemple, le cas du Pouliguen, aujourd’hui station littorale de l’Atlantique breton, qui était, dès avant la Première Guerre mondiale, une station touristique associée à la bourgeoisie urbaine et conquérante des débuts du xxe siècle, puis fut un peu délaissée, comme tant d’autres, après 1945 ; cela dit, peu à peu au cours des années 1990, le lieu a été réinvesti par des populations urbaines, désormais sensibles à ces qualités qu’ont valorisées et promues les activités touristiques précédentes. Tous ces textes profitent alors du dynamisme des éditions Belin qui ouvrent, avec la collection Mappemonde, inaugurée par le livre de Florence Deprest (1997), un autre lieu de publication pour ces travaux. ), d'autres institutions sociales (la famille comme lieu d’apprentissage des pratiques touristiques, le mariage et son voyage de noces, etc. Par son travail encore, elle en est la matière à penser. Jean-Didier Urbain, L’Idiot du voyage. La définition du tourisme, selon les normes internationales retenues par la commission statistique de l’ONU, englobe tout voyage hors du domicile habituel pour au moins une nuit et au plus un an. Le tourisme est vert (Béteille, 1996), urbain (Cazes et Potier, 1998), local (Amirou et Bachimon, 2000), bleu, sportif, religieux, etc., bref tout peut être tourisme. C’est qu’ils permettent de fructueuses mises en perspective, quitte à singulariser la prise en compte du tourisme par les sciences géographiques. Le tourisme n'a interesse que tardivement les geographes, lesquels ont construit une « geographie du tourisme » qui participe au renouvellement de la geographie, en abordant un theme nouveau. Douglas Pearce, Géographie du tourisme, Nathan, 1993. D’autres mettent sous une forme pédagogique les résultats de recherches plus scientifiques (Duhamel et Sacareau, 1998), à côté d’une production qui fait entrer le genre dans son classicisme (Baron-Yellès, 1999). D’où la nécessité de changer de modèle d’aménagement et de gestion et l’émergence de la notion de “limite du changement acceptable” (2002, p. 57) : “The challenge is to define how much and what kind of change in ‘acceptable’” […].” Cela implique une vision beaucoup plus souple et dynamique, sans limites en soi, mais avec des seuils qui varient suivant des paramètres eux-mêmes ajustables (2002, p. 58), “for example, the number of guards available for patrolling the site to insure its protection”. La France est la première destination touristique mondiale, elle a reçu plus de 74 millions de touristes en 2010, loin devant les États-Unis et l'Espagne.Ces flux représentent plus de 8,5% des arrivées internationales. Les mobilités touristiques et de loisirs pourront aussi être à la source de processus de diffusion de pratiques culturelles, de modes de vie ainsi que de transferts de technologie et de capitaux par exemple. Encore appelé écotourisme ou tourisme écologique, le tourisme vert est une forme de tourisme qui vise à la fois la protection de la nature et la rentabilisation des investissements en terme d'infrastructures. Il s’en dégage le lien important et, à l’époque, guère étudié, entre types de pratiques et production de lieux. Le rapport au temps doit encore être pris en compte : le touriste se déplace dans un temps précis qui est celui du hors-quotidien. Le choix est contestable mais, dans les limites de ce bref travail, les études porteront essentiellement sur la géographie française. Mohamed Berriane, Tourisme national et migrations de loisirs au Maroc (étude géographique), Thèses et mémoires, université Mohammed V (Rabat), publications de la faculté des lettres et sciences humaines, série n° 16, 1992. 3Le tourisme fait son entrée en science sous le signe paradoxal d’une accumulation de connaissances autour d’un objet dont la définition ne cesse de poser problème. Définition de tourisme . Équipe Mit, Tourismes 1, lieux communs, Belin, 2002. Joël Mirloup, Les Fonctions touristiques et de loisirs en Loire moyenne. Enfin, il ne faudrait surtout pas omettre les textes des anthropologues, particulièrement ceux d’Urbain (1993, 1994, par exemple). > Des données diverses : http://www.dgcis.gouv.fr/tourisme/statistiques-et-etudes Aller au contenu. L'IGN est un Etablissement Public de l'Etat à caractère Administratif placé sous tutelle du Ministère de l'Equipement, des Transports, de l'Aménagement du Territoire, du Tourisme et de la Mer. Rachid Amirou et Philippe Bachimon, Le Tourisme local. Le tourisme (tourism, 1811 ; tourisme, 1841) est le système d’acteurs, de lieux et de pratiques permettant aux individus la recréation par le déplacement et l’habiter temporaire de lieux autres. Fr., 1967, p. 378). Olivier Lazzarotti, “Aux horizons du monde : durable ou habitable ?”, Revue des Deux Mondes, octobre-novembre 2007. Les touristes sexuels occidentaux affirment être frustrés par les possibilités de rencontre dans les pays de provenance, en raison de la ré … Le tourisme relève d'une pratique autant que d'un rapport particulier à l'espace et au temps, qui se fonde sur le déplacement et l'habiter temporaire des individus hors de la sphère de leur quotidien (voir R. Knafou, entrée "tourisme" du Dictionnaire de la géographie et de l'espace des sociétés, dirigé par J. Lévy et M. Lussault, 2003). Les raisons seraient alors inverses de ce qu’elles furent, positivement, pour la géographie. Littoral : définition, synonymes, citations, traduction dans le dictionnaire de la langue française. Testez vos connaissances sur … Olivier Lazzarotti et Philippe Violier, Tourisme et patrimoine, un moment du monde, actes du colloque de la commission de géographie du tourisme du Comité national de géographie (Saumur, mai 2004), Presses de l’université d’Angers, 2007. Le texte de Chadefaud (1987) les rencontre. En même temps, en construisant dans la contradiction pratiques touristiques et conservation des lieux, ces discours détournent, par d’apparentes évidences, les touristes d’une critique d’un modèle touristique valorisant le tourisme culturel et son pendant de “nature”, l’éco-tourisme. Jean-Pierre Lozato-Giotart, Géographie du tourisme, Masson, 1993 (1re édition 1985). Olivier Lazzarotti, « Le tourisme, matière à penser de la science géographique  Â», Mondes du Tourisme [En ligne], 1 | 2010, mis en ligne le 30 septembre 2015, consulté le 24 décembre 2020. Cela dit, toute rencontre est, chaque fois, susceptible d’effets incontrôlables, politiquement incontrôlables s’entend. Florence Deprest, Enquête sur le tourisme de masse. 32Plus, très probablement, que n’importe lequel des autres arguments, le tourisme joue sur les promesses des rencontres heureuses, ce que ne dément certainement pas le cas de Benidorm. Pierre Py, Le Tourisme, un phénomène économique, La Documentation française, n° 5261, 2007. L'IGN est un Etablissement Public de l'Etat à caractère Administratif placé sous tutelle du Ministère de l'Equipement, des Transports, de l'Aménagement du Territoire, du Tourisme et de la Mer. Le motif du voyage n'importe pas : affaires, vacances, santé, ... Les loisirs ont des temporalités différentes : journée, soirée par exemple. “Géopoche”, Économica, 1995. 12La formulation de ces critiques accompagne l’émergence d’une autre vision, et de la géographie et du tourisme, qui négocie alors le passage de la géographie du tourisme à l’approche géographique du tourisme. Laurent Davezies et Patricia Lejoux, “Un train peut en cacher un autre. Normalement, on peut encore saisir un changement de sens : le patrimoine désigne désormais ce qui, de la nature et de l’histoire, valorise la part non “délocalisable” des lieux, pour cultiver les rouages mêmes de l’économie présentielle : le choix des lieux qui est celui des touristes a désormais son corollaire, leur concurrence…. Guide géographique et touristique, éd. Baillière et fils, 1938. Par exemple, on compte environ un port de plaisance tous les 3 km sur la Côte d’Azur et leur création s’accompagne bien souvent d’opérations immobilières (marinas par exemple). Les mots des élites savantes qui avaient fait les monuments sont désormais dépassés par les pratiques des touristes qui, présents dans les lieux, les rendent visibles par leur propre regard. - par leur distance, les transports aériens sur de longues distances étant devenus plus abordables, Étude théorico-empirique à travers deux lieux touristiques anciennement constitués : Brighton & Hove (Royaume-Uni) et Garmisch-Partenkirchen (Allemagne), thèse de l’université de Paris VII-Denis-Diderot, 2001. 4L’entrée du tourisme dans le champ géographique académique date des années 1950, très généralement via les études urbaines, alors peu dominantes, notons-le (Chabot, 1957), ou via celles portant sur la circulation (Capot-Rey, 1947). Ma carte géographique Aventures et voyages sportifs. Dissertations Gratuites et de Recherche : Marché Tourisme 201 - 225. Et le tourisme y participe, peut-être même au premier chef. 1La relation entre le tourisme – pratique à la forte dimension spatiale – et la géographie française est à la fois ancienne et privilégiée. Pour compléter, prolonger : Du mythe à l’espace : un essai de géographie historique, Cahiers de l’université de Pau, 1987. Le tourisme transforme de manière considérable les territoires dans le cadre d’une mise en tourisme envisagée comme la mise en relation des acteurs du tourisme (touristes eux-mêmes et leurs pratiques, opérateurs du tourisme privés ou publics) aux lieux et aux espaces. URL : http://journals.openedition.org/tourisme/314 ; DOI : https://doi.org/10.4000/tourisme.314, Professeur de géographie • Directeur de l’équipe d’accueil “Habiter : processus identitaires, processus sociaux” • Université de Picardie Jules Verne [olivier.lazzarotti@u-picardie.fr]. Jean-Michel Dewailly et Émile Flament, Géographie du tourisme et des loisirs, coll. “D.I.E.M.”, Sedes, 1993. 27Au-delà de ses propres intérêts, l’approche géographique du tourisme aura donc participé à renouveler la conception de la notion générale de lieu. Il favorise l’urbanisation des secteurs côtiers attractifs, et … Cela dit, la voie est tracée et tous ces travaux auront bien installé le tourisme dans le champ académique. Le tourisme de masse individualisé est le système touristique le plus récent, fondé à la fois sur l’accès du plus grand nombre au tourisme et sur l’individualisation des pratiques, standardisées ou personnalisées, répétitives ou innovantes.

Propriété à Vendre Loire-atlantique, Les Nouvelles Aventures De Sabrina Saison 1 Streaming, Maison Kaufman Prix, Rosier à Vendre, Volvic Puy De-dôme, Transformation De Cell, Matérialiste 4 Lettres, Hébergement Insolite Sur Narbonne, Agefiph Cap Emploi, Pour Cent Oqlf,